Vendredi 4 septembre, 20h00

Citoyen Nobel (90') 2019 

film de Stéphane Goël en présence du réalisateur

et de Jacques Dubochet (sous réserve !)

Discussion Modérée par Morgane Frund, étudiante à la Haute Ecole d'Art de Lucerne

En ouverture des Rencontres , nous avons le plaisir de vous présenter ce film sorti en mars, puis confiné jusqu'en juin ! il nous fait découvrir un scientifique militant pour la planète.

Lorsqu’il reçoit le Prix Nobel de Chimie 2017, Jacques Dubochet voit sa vie bouleversée. Passant de l’ombre à la lumière, il est sollicité de toute part. Que faire de cette voix désormais écoutée de tous ? Comment trouver sa place et définir les luttes à mener ? Comment devenir “Citoyen Nobel”, avec pour objectif d’assumer sa responsabilité de chercheur et de membre de la communauté humaine ?

Samedi 5 septembre,14h00

Les intestins de la terre (14') 2013 

film de Olivier Barbier

Le lombric comme vous ne l'avez jamais vu, véritable artisan du sol.

Un documentaire pour comprendre le rôle majeur du lombric dans l’écosystème. Ce court-métrage rappelle que le ver de terre, à la base de la chaîne alimentaire, occupe une place très importante non seulement dans la fertilisation de la terre mais également dans la décomposition des déchets organiques, essentielle à l’équilibre de notre planète.

La terre symbolise la vie, elle se régénère grâce à l'alternance production et recyclage des matières organiques. Les vers de terre sont un maillon essentiel de ce cycle. Ce sont les animaux les plus répandus sur la planète. 

La mécanisation du travail de la terre et l'usage massif d'engrais affecte très sérieusement la population des vers de terre, avec des effets négatifs sur l'environnement. Conséquence le désert progresse !

Samedi 5 septembre, 14h00

Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre (58') 2019 

Documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade

Et si l’avenir de la médecine se jouait dans notre ventre ? Aux avant-postes de la recherche, cette nouvelle enquête des auteurs de "Mâles en péril" et "Le jeûne, une nouvelle thérapie ?" explore notre flore intestinale. Tapis au creux de nos entrailles, 100 000 milliards de micro-organismes ont signé un pacte avec nous : "le gîte et le couvert" en échange de la santé.

Ces bactéries, phages et champignons essentiels à notre équilibre nous sont transmis à la naissance et constituent notre microbiote, ou flore intestinale. Longtemps méconnu, ce microbiote dévoile peu à peu ses secrets et mobilise des milliers de chercheurs dans le monde. Il laisse espérer une révolution scientifique. Non seulement les microbes qui le composent s'avèrent indispensables à notre bien-être, mais ils ouvrent un nouveau champ thérapeutique : le transfert d'excréments humains se révèle ainsi efficace dans le traitement de certaines pathologies intestinales. À la recherche des microbes perdus En Occident, on estime que le microbiote d'une personne sur quatre est appauvri, avec à la clé des troubles de gravité variable, tels que l'asthme, les affections intestinales inflammatoires, l'obésité et le diabète de type 2. Pour récupérer ces microbes perdus, diverses pistes se dessinent, dont la spectaculaire "transplantation fécale", qui suscite des espoirs, ycompris pour le traitement de certains cancers.

Sylvie Gilman et Thierry de Lestrad, avec l'aide des chercheurs à la pointe, signent un tour d'horizon limpide, empreint d'humour et de pédagogie.

Samedi 5 septembre, 20h00

Quand les tomates rencontrent Wagner (73') 2019 ​Sous-titres Français

Un film de Marianna Economou 

Quand les tomates bio de Christos et Alexandros rencontrent la musique de Wagner en plein champ, une énergie incroyable envahit les abords du petit village d’Elias, jusqu’alors voué à disparaître. La plaine de Thessalie a toujours été un bassin actif de l’agriculture grecque, mais aujourd’hui la crise économique a mis à mal toute activité dans la région. Les deux cousins ont décidé de consacrer leurs terres à la culture bio et de valoriser leur produit, sur place, dans le hangar derrière la maison, avec l’aide des grand-mères du village. C’est cette drôle d’équipe trans-générationnelle qui développera ce projet improbable et distribuera des pots de sauces tomates et autres plats cuisinés à travers le monde. When Tomatoes Met Wagner est une comédie douce-amère pleinement ancrée dans notre époque. C’est une histoire moderne de redynamisation rurale, de réinvention du vivre ensemble et d’exploration de la globalisation à sa propre échelle. "Comment changer le monde sans révolution ?" est une des questions qui se pose au début du film.

                                                                                                                                                                    Madeline Robert,Visions du Réel 

Dimanche 6 septembre, 11h00

Le rêve de Sam (40')dès 4 ans 2019

4 courts métrages d'animations

Le Renard et la baleine

de Robin Joseph - Canada - 2017 - 12 min - animation 
Un renard s’embarque sur les flots à la recherche d'une baleine légendaire.

Jonas et la mer

de Marlies Van Der Wel - Pays-Bas - 2016 - 11 min - animation
Depuis son enfance, Jonas rêve de vivre dans la mer, comme un poisson dans l'eau. 

Home sweet home 
de Pierre Clenet, Alejandro Diaz, Romain Mazevet  - France - 2013 - 10 min  animation

Un jour, une maison décide de quitter sa banlieue pour partir à l’aventure.
Le Rêve de Sam 
de Nölwenn Roberts - France - 2018 - 8 min - animation 
Sam, une petite souris, se lance dans la réalisation de son plus grand rêve : voler comme un oiseau.

Dimanche 6 septembre, 15h00

Wetlands, L'héritage de Luc Hoffmann (90') 2019

film de Stephan Rytz et Loïc Oswald

en présence de l'un des réalisateurs  

Quand on parle de conservation de la nature et des zones humides en particulier, on ne peut passer sous silence le nom de Luc Hoffmann, l’un des pères fondateurs de la Convention de Ramsar et cofondateur du Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

Aujourd’hui, après la disparition de cet homme passionné par la conservation de la nature, à laquelle il a consacré toute sa vie, on se doit d’évoquer les efforts qu’il a sacrifié pour appuyer scientifiquement et stratégiquement le financement des projets de préservation des écosystèmes dans le monde entier, en particulier dans le bassin Méditerranéen et en Afrique de l’Ouest, grâce à la Fondation MAVA.