Replacer l'humain dans le cycle du vivant
Philippe Morier-Genoud est biologiste, il a travaillé pour Pro Natura et a même été candidat aux élections cantonales vaudoises en 2017, sous la bannière des Verts. Sur l’affiche de campagne, il pose en grand-père souriant, les yeux très bleus. Il y a une quinzaine d’années, un ami paysan d’alpage lui demande de fabriquer un système de traitement des eaux usées et du lisier : il a des génisses, des cochons, du petit lait, plein de caca, et la législation définit un taux maximal de rejet de matières organiques dans les cours d’eau. Morier-Genoud, qui avait déjà travaillé sur les filtres à l’université de Neuchâtel et s’intéressait beaucoup aux petites bêtes, élabore sa première usine à lombrics, il raffole des vers de terre.

Il a des chiffres en tête, pour convaincre les plus dubitatifs.

  1. Les lombrics constituent 70% de la biomasse terrestre.

  2. Les vaches ne captent que 5% de la valeur énergétique des sols, 95% sont absorbés par les vers de terre.

  3. Les lombrics considèrent les matières fécales comme un aliment de premier choix et peuvent manger jusqu’à cinq fois leurs propres déjections.

Les lombrics, mais aussi les bactéries qu’ils contiennent, constituent un filtre idéal pour nos eaux usées. Ajoutez à cela plein de terre, du copeau de bois, un filtre à charbon, et vous obtenez une petite usine de traitement décentralisée capable de générer du compost pour vos salades.

                                                                                                                                                                                                   

 

 

 

 


 

 

 

 

 

                                        

Arnaud Robert (Heidi News)

Samedi 5 septembre, 15h45
discussion avec Dora Moutot auteure (en visio conférence)  
et Camille Andres journaliste
A l'issue de la projection du film Les fabuleux pouvoirs du ventre

Etre une usine à gaz pour le reste de sa vie ? C’est hors de question !

Dora est l'auteure du livre "A fleur de pet" sur la maladie des hyperballonnés qui ont le microbiote à l'envers.

Dora, 30 ans, est constamment au bord des larmes et au bord des gaz. Elle est à fleur de peau… et à fleur de pet. Celle-ci vit une maladie chronique des intestins, une maladie étrange qui lui fait vivre un enfer physique mais aussi social car… cette maladie obscure n’arrête pas de la faire péter. Le «prout», ce désagrément qui semble pourtant si bête est l’objet d’une véritable méconnaissance de la part de la médecine. Etre une usine à gaz pour le reste de sa vie ? C’est hors de question ! Dora se lance dans une enquête à la recherche d’une solution. Seule face à un problème que la médecine allopathique ne semble pas pouvoir régler, Dora cherche des réponses sur des communautés de malades des intestins sur Facebook. Elle découvre alors le monde des patients-experts, des gens qui tentent des thérapies incroyables pour guérir leur microbiote à l’envers. Dora finira par mettre le doigt sur la maladie qui lui provoque tous ses ballonnements : Le SIBO (small intestinal bacterial overgrowth), une maladie du microbiote. Ce livre parle du cheminement de Dora pour aller vers la guérison, de la solitude face à ce problème et de cette maladie qui provoque des ballonnements encore si peu connue en France.

Camille Andres

Journaliste indépendante. Après des études de sciences politique et de journalisme à Strasbourg et Paris, Camille Andres s'est spécialisée dans les questions religieuses, notamment l’islam, et a suivi l’un des premiers masters dans le domaine. Depuis 2014, elle est journaliste indépendante, en Suisse romande et collabore notamment avec Bilan et Heidi.news. Avec le soutien de Tamedia, elle a développé en 2017 femmesleaders.ch. En novembre 2018, elle a rejoint l’équipe du journal protestant réformés.ch.

Samedi 5 septembre, 11h00
entretien avec Philippe Morier-Genoud, biologiste
Modération Isabelle Henchoz éditrice

Samedi 5 septembre, 21h15 

Entretien avec Didier Rauzy, bio-énergéticien et Monique Durussel, journaliste
A l'issue de la projection du film Quand les tomates rencontrent Wagner

Régénération des sols ! 

Diplômé de médecine chinoise, professeur de naturopathie, bio-énergéticien, chercheur et conférencier. Il s'est spécialisé dans la recherche sur les sons sacrés et leurs utilisations dans la découverte de nos potentiels de naissance, l'exploration des champs de conscience, l'utilisation des plantes sauvages et l'alimentation consciente en créant des ponts entre la science et le chamanisme Celte qu'il pratique au quotidien au service de la Sagesse et des connaissances Ancestrales.

Chaque individu est porteur de fréquences musicales correspondant à son identité fréquentielle (qui comporte plusieurs signatures fréquentielles spécifiques), basée sur ses propres noms de famille (père et mère) ainsi que ses propres prénoms et sa date de naissance.
Cette démarche originale donne à l’être la capacité de surmonter sans effort les « provocations » extérieures qui entraîne des schémas répétitifs des réactions émotionnelles

Dimanche 6 septembre, 13h00

Conférence avec Patricia Saugy, masseuse/thérapeute

les kilos émotionnels

Thèmes abordés lors de cette conférence

  • Nos cellules sont intelligentes !

  • Quelles sont les émotions qui font grossir ?

  • L'intelligence cellulaire

  • Facteurs émotionnels qui activent la survie biologique

  • Le verrou qui vous fait tourner en rond

  • Dans quelles dimensions faut-il “réparer”

  • De la dépendance à l’autonomie affective